Il y a des moments dans la vie où l’on se sent captif de sa propre vie.

Ces moments sont très souvent indépendant avec ce que nous réalisons, et même avec les résultats que nous avons qui peuvent être très satisfaisant.

Dans cet article, on voit quatre moyens de pouvoir se libérer de cette capture que nous ressentons.

Numéro un: nettoie ton espace de travail

Lorsque ton bureau est totalement vide de documents ou des choses qui te sature, tu peux te concentrer vraiment à l’essentiel.

Cependant cela va te demander un effort, il va te falloir choisir les documents et faire des choix sur ce que tu ne veux pas laisser sur ton bureau et que tu vas cacher de ta vue pour avoir l’esprit plus tranquille.

En revanche, après cette étape incontournable tu seras beaucoup plus serins et décontracté pour pouvoir explorer des idées et les poser sur un nouveau papier et une liste de tâches fraîches.

Numéro deux : retourne taffer, commence par les taches simples

On a tous des moments on a des coups de mou, ou on sait pas vraiment ce que l’on a envie de faire et qu’on se pose la question de nos actions et de leur impact sur l’atteinte du résultat.

Souvent on se focalise exclusivement sur l’événement, le résultat que l’on veut après atteindre, et l’on oublie que dans le processus il est normal d’avoir des coups dans lequel notre confiance en ce que nous faisons ce réduit.

Dans ces moments de doute, on peut être tenté de s’arrêter et d’abandonner complètement ce que l’on souhaite réaliser, c’est arrêter de produire les actions nécessaires au processus.

Toutefois, je te suggère plutôt de continuer à travailler, de faire des choses qui te font plaisir ou que tu apprécie de faire de façon à garder la connexion avec le processus que tu as défini qui te permettra d’atteindre l’objectif de résultat que tu souhaites.

Numéro trois : va courir 20 minutes

La course à pied ou le vélo est un formidable moyen d’être heureux.

En très peu de temps, vous allez-vous oxygéner faire circuler le sang dans votre organisme tout en permettant également à votre esprit de recevoir de la dopamine, hormone du plaisir qui se diffuse après un effort sportif cardio-vasculaire.

Dans des moments où nous avons un coup de mou courir va être salutaire puisqu’au retour notre course à pied un effort sportif cardio-vasculaire, nous ne verrons plus les choses de la même manière.

Numéro quatre : trouve l’inspiration (Écoute de la musique, on regarde un film.)

Une des étapes fondamentales qui nous permet de rester connecté avec notre objectif, reste d’observer les personnes qui ont déjà atteint l’objectif et qui ont poursuivi le processus pour atteindre cette objectif.

Que ce soit dans la vie de tous les jours ou par l’inspiration que nous procure les livres ou les films, il existe une quantité phénoménale de personnes qui peuvent inspirer et te permettre de continuer à avancer dans ce moment de doute dans lequel tu es.

Ogier DOLLÉ

Recherches utilisées pour trouver cet article:https://clicks aweber com/y/ct/?l=5WNtl&m=kPlt916z7_1yKL &b=4zWxdqxT6iL3IB5YwA5XRAéfis-anti-ROUTINE pdf

Leave a Reply

Your email address will not be published.